Foire aux questions

Les questions habituellement posées au laboratoire d'analyses médicales

Des examens de biologie médicale sont aussi réalisables sans ordonnance, qui sont à votre charge, après la confirmation de votre demande par le biologiste médical.
Si vous le désirez, un document est à votre disposition pour demander votre accord à la réalisation d'examens sans ordonnance.

Pour un prélèvement sanguin votre prise en charge s'effectuera par ordre d'arrivée.

S'il s'agit de prélèvements spéciaux et réservés (prélèvement vaginal, prélèvement uréthral, prélèvement dermatologique, spermogramme, Helikit), un personnel qualifié doit être disponible, dans ce cas il est obligatoire de prendre rendez-vous.
Pendant la prise de rendez-vous ce sont les secrétaires médicales qui s'occuperont de votre prise en charge :

  • Les conditions de réalisation du prélèvement vous seront présentées (par exemple pour un rendez-vous impératif, être obligatoirement à jeun, un régime à suivre avant le prélèvement, les conditions de recueil des urines, des selles, épreuves fonctionnelles soumises au respect d'un protocole)
  • Pour récupérer les flacons de recueil d'urines ou de selles, il sera nécessaire de vous rendre au laboratoire ou dans une pharmacie.
  • Pour un prélèvement à domicile, vous pouvez appeler directement un(e) infirmièr(e) libéral(e) de votre choix. Les prélèvements à domicile ne sont généralement pas réalisés par les préleveurs du laboratoire.
  • Pour obtenir un remboursement, la mention du déplacement doit obligatoirement être inscrite sur l'ordonnance.

Les documents nécessaires à la création de votre dossier :

  • Tout d'abord munissez-vous de votre ordonnance qui spécifie les analyses à réaliser. Elle ne doit pas dater de plus d'un an.
  • Ensuite, pour chaque visite au laboratoire, vous devez vous munir de votre carte Sésame Vitale (à jour) ou de votre attestation de sécurité sociale.
  • Enfin, pour la prise en charge du ticket modérateur en cours de validité, vous devez vous munir de votre carte d'adhérent à la mutuelle.

Il est important de mettre à jour vos attestations, car si cela n'est pas le cas, le laboratoire ne pourra pas effectuer le tiers payant (ou le 100%) et vos analyses seront réglées par vous même et remboursées par la suite.

Les documents nécessaires pour certaines situations :

  • Vous bénéficiez d'une prise en charge dans le cadre d'une ALD : si le prescripteur a bien notée ALD sur l'ordonnance.
  • Vous bénéficiez d'une prise en charge CMU (couverture Maladie universelle de base et CMU complémentaire) ou l'AME (Aide Médicale d'Etat) : attestation papier de la sécurité sociale.
  • Si vous êtes une femme enceinte : il faut la date prévue d'accouchement ou la date des dernières règles et obligatoirement une fiche de renseignements cliniques complétées par votre médecin pour le test de dépistage de la trisomie 21.
  • Si la demande d'analyse est demandée par la commission médicale de la préfecture : vous devez présenter une pièce d'identité car d'après la préfecture le laboratoire est obligé de vérifier l'identité du patient à prélever.
  • La nomenclature des actes de biologie médicale de l'assurance maladie définit les tarifs des examens de biologie médicale.
  • Si vous ne présentez pas votre carte Vitale ou votre carte de mutuelle (à jour) ou les documents nécessaires pour des cas particuliers, vous ne serez pas remboursé car votre dossier sera incomplet et son envoi à la caisse de sécurité sociale sera annulé.

Le règlement des analyses et la demande de remboursement seront effectués par vous même :

  • Si cela est votre cas, pour vous faire rembourser le laboratoire vous remettra une feuille de soins et l'ordonnance que vous enverrez par la suite à votre caisse de sécurité sociale.
  • Si les tarifs des examens sont hors nomenclature, c'est à dire les examens non remboursés par la sécurité sociale. Après l'accord du patient, le laboratoire pourra effectuer les analyses. Un document est à votre disposition pour demander votre accord à la réalisation d'examens hors nomenclatures.

La durée d'un prélèvement n'est pas la même pour certaines analyses :

  • Pour une analyse de la prolactine : avant la prise de sang (entre 8h et 12h) vous devez rester allongé au repos pendant 15 à 20 minutes.
  • Pour un test de glycémie post prandiale : une prise de sang sera faite à jeun et une seconde 2h après le début du repas.
  • Pour un test d'hyperglycémie provoquée ou HGPO : vous devez être prélevé à des périodes régulières pouvant aller jusqu'à 3 heures après avoir ingérer le sucre.
  • Pour un test au Synacthène : une injection de Synacthène est obligatoirement réalisée par un médecin ou une infirmière. Le prélèvement s'effectuera une demi-heure ou une heure après cette injection.

Vous devez vous procurer en pharmacie le produit à injecter :

  • Pour un test respiratoire ou Hélikit (dépistage du portage d'Hélicobater pylori) : deux prélèvements sont à effectuer et entre ces deux prélèvements une attente de 30 minutes est obligatoire.

Nous vous conseillons de vous préparer pour obtenir des résultats les plus fiables possible.

Si les conditions de prélèvements n'ont pas été respectées, le biologiste médical peut refuser d'effectuer le prélèvement. Cela peut entraîner des résultats inexacts pour certains examens de biologie médicale.

Quelles sont les analyses nécessitant une préparation avant le prélèvement ?

Les analyses pour lesquelles il faut être à jeun :

Bilan lipidique

Bilan glucidique

Acide urique

Fer sérique

  • Un jeûne strict signifie ne rien manger pendant 12 heures. Il est toujours possible de boire un verre d'eau et de prendre ses médicaments.
  • Avant la prise de sang pour certains examens de biologie médicale, il est donc nécessaire d'être à jeun. En dehors de ces analyses, la prise d'un petit déjeuner léger est envisageable.

En cas d'urgence :
Si un cas d'urgence se présente, ces analyses peuvent être réalisées non à jeun. Cependant les résultats seront commentés et permettront leur interprétation par le prescripteur.

Les analyses nécessitant le prélèvement au laboratoire :

Des prélèvements doivent être obligatoirement réalisés au laboratoire, car ils nécessitent une rapide préparation comme par exemple une centrifugation ou une congélation.

Les prélèvements devant être obligatoirement réalisés le matin :

Fer sérique, Bilan Thyroïdien.

Les analyses nécessitant, avant le prélèvement, un régime particulier :
Des informations concernant vos habitudes alimentaires, votre profession (travail de nuit...) et vos habitudes de vie (consommation de tabac...) sont importantes à connaître. Un protocole ou un régime alimentaire est alors important à respecter pour le dosage de certaines molécules :
Acide 5 hydroxy indol acétique,
Acide homovanillique,
Acide vanilmandélique,
Catécholamines,
Prophyrines

Les analyses imposant une période de repos avant le prélèvement :
La concentration de certaines molécules peut être modifiée par le stress.
Une période de repos doit être respectée avant le prélèvement pour les analyses suivantes :
Aldolase,
Dosage de l'activité rénine plasmatique,
Prolactine.

Pour le dosage de médicaments :
Il est important que le laboratoire prenne connaissance des traitements médicamenteux et de leur condition d'administration. Ce qui peut mettre en jeu la réalisation de certaines analyses.

  • Le personnel du laboratoire saura répondre aux questions sur le prélèvement sanguin et à la compréhension de la prescription.
  • Nous vous informons que si un mineur n'est pas accompagné d'un parent ou d'un responsable légal, le laboratoire à l'interdiction d'effectuer le prélèvement.

La qualification du personnel :

  • Le laboratoire possède un personnel qualifié pour la réalisation des prélèvements : infirmier(ère), technicien(ne) et biologiste médical.
  • Pour des prélèvements particuliers, seuls les biologistes sont aptes à les réaliser.

Le matériel :

  • Le personnel du laboratoire utilise uniquement du matériel stérile à usage unique. Nous respectons les règles de sécurité pour vous protéger et pour protéger notre personnel.

Le préleveur :

  • Il a l'obligation de vous demander votre identité comme le nom, prénom, date de naissance et nom de jeune fille.
  • Il vous identifiera à l'aide d'étiquettes codes à barre
  • Il peut vous demander d'autres renseignements complémentaires comme des renseignements cliniques, qui permettront une meilleure interprétation des résultats.

Le stress et la douleur :

  • Le stress peut influencer les résultats car provoque la sécrétion d'hormones comme le cortisol, la prolactine, le TSH et l'insuline.
  • Pour limiter le stress et la douleur notre personnel est formé pour vous rassurer, répondre à toutes vos questions et de nous faire part de vos peurs et de vos souhaits.

La pose du garrot :

  • Le garrot est utilisé pour que le préleveur observe et trouve plus facilement vos veines, et donc pour faciliter le prélèvement.
  • Le garrot maintenu pendant une courte durée n'influence pas les résultats des analyses.
  • Pendant la ponction le préleveur vous demandera de fermer la main pour faire apparaître vos veines.
  • Dans le cas où vos veines n'apparaissent pas, le préleveur peut tapoter la veine ou alors recommencer la ponction.

Pendant le prélèvement :

Vous pouvez informer le préleveur du site de ponction qu'il est préférable de choisir, pour le cas d'un curetage ganglionnaire ou autres.

La compression du point de prélèvement :
Uniquement après la ponction sanguine, le préleveur vous demandera de comprimer fortement le point de prélèvement en ne repliant pas le bras. Cela permet de limiter l'apparition d'hématome.

Tout d'abord il faut savoir qu'une prise de sang fait mal et fait peur, en particulier pour les enfants. Nous vous proposons des précautions à prendre pour vous aider

  • 30 à 60 minutes avant votre prélèvement, vous pouvez appliquer une pommade anesthésiante sur le site de ponction. Si vous désirez plus de renseignement n'hésitez pas à nous le demander.
  • Il est nécessaire de connaître les caractéristiques des aiguilles ; elles sont fines, siliconées et biseautées pour pénétrer plus facilement.
  • Généralement une prise de sang dure moins d'une minute.
  • Vous pouvez être rassurée en sachant que notre personnel est expérimenté et à l'habitude de prélever des personnes délicates.
  • Vous pouvez demander des récipients spécifiques car le laboratoire dispose de récipients stériles pour des analyses bactériologiques comme pour les urines, les selles, les expectorations... Pour ce type de prélèvement il est important de respecter les conditions de prélèvements.

Complétez une fiche de renseignement :

  • Pour valider la qualité du prélèvement et permettre une justesse dans l'interprétation des résultats, le parcours de l'échantillon est important à connaître, comme par exemple les conditions de transport et le temps écoulé entre le prélèvement et l'arrivée au laboratoire.
  • Il est important de connaître les symptômes cliniques et la situation épidémiologique du patient permettant de définir le but de l'analyse, d'entreprendre la recherche d'agents pathogènes spécifiques et de réaliser ou non un antibiogramme.

Si vous avez pris ou avez arrêté de prendre vos antibiotiques :

  • Il est vrai que la prise d'antibiotique avant le prélèvement peut fausser les résultats et le diagnostic. Donc le but premier es de réaliser le prélèvement avant de commencer un traitement antibiotique.
  • Il est possible d'effectuer un prélèvement après la prise d'un antibiotique, cependant un délai de 3 jours est à respecter avant le prélèvement. Ce délai n'est pas pris en compte s'il s'agit d'une urgence
  • Vous devez prévenir le laboratoire de toute prise antérieure d'antibiotiques ou d'un échec d'antibiothérapie.

Les moyens de recueil :

  • Si vous ne respectez pas les préconisations de prélèvement, cela peut entraîner une contamination des échantillons par la flore habituelle de la peau ou des muqueuses ou encore détruire les germes pathogènes.
  • La fiabilité du résultat de l'analyse est déterminée par la qualité du prélèvement.

Le délai d'acheminement et les conditions de conservation avant transport :

  • Il faut savoir que la croissance bactérienne est dépendante de la température. C'est pour cela que lors de la conservation de l'échantillon, la température ne doit pas favoriser ou défavoriser la croissance de la flore bactérienne.
  • Si le prélèvement n'est pas analysé directement, il faut respecter les consignes des conditions de stockage.
  • Pour les prélèvements d'urines : vous pouvez apporter le flacon dans les 2h ou le conserver à 4°C pendant 24h.
  • Pour les prélèvements des selles : vous pouvez apporter le prélèvement dans les plus bref délais ou le conserver à 4°C pendant 12h (source : REMIC). Si une recherche d'amibes est à effectuer, apporter le prélèvement au laboratoire dans les 30 minutes après le prélèvement.

Le transport :

  • Tous prélèvements microbiologiques présentent des risques infectieux et dangereux. Il est donc important de respecter les conditions de transports comme déposer le prélèvement dans une poche plastique double (pouvant limiter les risques lors d'une fuite et pour séparer la prescription et/ou la fiche de renseignement).

Enfin le délai de transport doit être respecté.

  • Les analyses sont réalisées en fonction de l'ordonnance et des recommandations médicales de l'HAS (Haute Autorité de Santé), en fonction des méthodes et des techniques disponibles au laboratoire.
  • En général pour les analyses prélevées avant 10h, les résultats sont disponibles après 17h.
  • Les délais d'obtention des résultats vous sont informés par les secrétaires médicales et/ou les préleveurs.
  • En ce qui concerne les analyses de bactériologies, les délais du rendu de résultats sont plus longs.
  • Cependant il peut y avoir des échantillons polymicrobiens, c'est à dire qu'il contient plusieurs microbes. Des étapes d'isolements des bactéries sont à effectuer. De plus, quand un antibiogramme est réalisé, les rendus de résultats sont plus longs.

Lors de l'enregistrement de votre dossier, signaler les modalités de rendu des résultats (récupération au laboratoire, envoi par courrier, consultation sécurisée des résultats sur le serveur internet : pour cela vous devez vous munir de votre identifiant et mot de passe).

Cas exceptionnel :

  • Si le patient est un mineur, le biologiste est obligé de donner les résultats au représentant légal ou au médecin prescripteur.
  • Si les examens concernés sont la recherche des marqueurs sériques maternels de la trisomie 21, c'est la législation qui encadre les moyens de remise des résultats suivis par le laboratoire. Les résultats seront uniquement transmis au médecin prescripteur.
  • Les prescripteurs ou autres praticiens désignés par vous même, reçoivent les comptes-rendus de vos résultats, sauf mention contraire de votre part ou sauf dérogations ou règles spécifiques prévues par la loi et les règlements en vigueur.
  • Si vos résultats présentent un risque vital ou une pathologie, ils sont directement transmis au médecin prescripteur.
  • Cependant si votre médecin prescripteur n'est pas joignable, le biologiste vous informera personnellement des conduites à tenir.
  • Si vos résultats sont inquiétants, des examens complémentaires peuvent être réalisés.
  • Vous pouvez contacter directement le laboratoire pour qu'un biologiste réponde à vos questions.
  • Vos résultats ne peuvent pas être communiqués à d'autre personne que vous.
  • Votre médecin prescripteur est le seul interlocuteur pour interpréter les résultats en fonction de la clinique et du traitement.
  • Il est directement éliminé dans les déchets d'activité de soins à risques infectieux.

Q?

N’hésitez pas à nous poser toutes vos questions, il nous fera plaisir de vous répondre.

A.

N'hésitez pas à nous poser toutes vos questions, ça  nous fera plaisir de vous répondre. Un formulaire FAQS est mis à votre disposition côté gauche en bas de l'écran vous facilitera la tâche et nous permettra de vous répondre en différé. La réponse sera automatiquement affichée dans le formulaire Foire Aux Questions 'FAQS'.